États-Unis : la cour suprême consacre le droit du port d’arme hors domicile

La polémique autour du port d'arme à feu aux États-Unis est relancée de plus belle après la série de fusillade meurtrière dans les établissements scolaires. Mais contre toute attente, la majorité des juges a invalidé ce jeudi 23 Juin une loi de l’État de New York alors que le pays est sous le choc des séries de fusillades meurtrières.

La Cour suprême des États-Unis a invalidé une loi de l’État de New York sur le port d’armes, consacrant au passage le droit des Américains à sortir armés de leur domicile. Cette décision, prise jeudi 23 juin à une majorité de six juges sur neuf, tous conservateurs.

« Le deuxième et le quatorzième amendements de la Constitution protègent le droit d’un individu à porter une arme de poing pour son autodéfense à l’extérieur de son domicile », a écrit le juge Clarence Thomas pour la majorité. La Cour agit « sans considérer les conséquences potentiellement mortelles de sa décision », a regretté son collègue progressiste Stephen Breyer dans un argumentaire distinct en rappelant qu’en 2020, 45 222 Américains ont été tués par des armes à feu rapporte un média Français.

Voir plus  Mali : Les ressortissants américains appelés à quitter immédiatement le pays

Pour les défenseurs de la restriction des armes à feu, cette intervient sonne comme un camouflet. De son côté, le lobby des armes, la National Rifle Association (NRA), a immédiatement salué une « victoire ».