24.9 C
Cotonou
vendredi, août 19, 2022
Nouvelle Afrique MAG
AccueilActualitésEnjeux et mécanismes de développement au Bénin : Dr Cyrille Adankandoundé partage...

Enjeux et mécanismes de développement au Bénin : Dr Cyrille Adankandoundé partage les conclusions de ses recherches

Après une brillante soutenance de thèse de doctorat sur le Développement conduit par les Communautés (DCC): représentations sociales et dynamiques territoriales dans les collectivités décentralisées, Dr Cyrille Adankandoundé s'est engagé à partager les conclusions de ses recherches avec les béninois. À la faveur de l'émission radiophonique Débat de la semaine de ce dimanche 3 Juillet 2022, l'universitaire a mis en exergue l'implication des communautés dans le processus de développement en relation avec la décentralisation. Il a été reçu par le journaliste Wilfrid Senou de Radio Mono la voix de Lokossa.

Partager les fruits de ses recherches scientifiques sur le développement conduit par les Communautés (DCC): représentations sociales et dynamiques territoriales dans les collectivités décentralisées et impacter positivement le développement au niveau des communes du Bénin. Tel est l’objectif poursuivi par le chercheur Dr Cyrille Adankandoundé reçu sur le plateau de l’émission radiophonique, Débat de la semaine de Radio Mono la voix de Lokossa ce dimanche 03 Juillet. Durant 90 minutes d’horloge, l’universitaire et élu politique a révélé les goulots d’étranglement du processus du développement et a proposé une thérapie communautaire. L’universitaire et deuxième adjoint au maire de la commune d’Athiémé, a fondé ses recherches sur l’approche DCC dans les communautés de sa commune. En effet, le Développement conduit par les communautés est une approche de développement décentralisée qui responsabilise les populations locales au Bénin. Cette approche de développement décentralisée met l’accent sur les priorités telles que définies par les communautés elles-mêmes, les responsabilise et leur donne les moyens de participer activement à leur propre essor. En 2005, le Bénin a choisi de s’engager dans cette approche, à travers le Projet National d’appui au Développement Conduit par les Communautés (PNDCC), dont l’objectif est d’améliorer l’accès des plus pauvres aux services socio-économiques de base. Deux décennies après, Dr Cyrille Adankandoundé pense que cette approche est encore mieux adaptée pour le modèle de développement des communes du Bénin.

« lorsque nous avons mis en place la première mandature des communes, le gouvernement a aussi réfléchi sur l’approche communautaire. Et c’est ainsi que le 02 mai 2005, le développement conduit par les communautés a été formellement introduit au Bénin et la Banque mondiale a accordé le financement (…) Au départ c’était 15 millions accordés aux communautés bénéficiaires. Ces 15 millions passent par le budget communal mais le maire transfère ces ressources dans un compte créé au profit de la communauté situé à la CLCAM » explique-t-il.

Pour Dr Adankandoundé, ce qui motive le plus, c’est la capacité de ces communautés à gérer les ressources. Il se doute qu’il y a des compétences dans les communautés et appelle les élus à aller vers elles.

« Il y a de bonnes choses, il y de compétences dans ces communautés là…Ce n’est pas qu’il faut rester dans les ministères, dans les administrations communales et dire que ceux-là ne connaissent rien. C’est tout comme si on se moque d’eux, c’est tout comme si vous ne connaissez pas la langue de Molière, vous ne pouvez pas conduire un processus de développement. Ah non » clarifie Dr Cyrille Adankandoundé.

Pour celui qui a conduit des recherches scientifiques dans 26 communautés dans la commune d’Athieme, les résultats de la mise en oeuvre de l’approche DCC sont probants. Dr Cyrille Adankandoundé justifie le choix de cette commune par la spécificité de sa diversité socio-culturelle et linguistique. C’est le cas des arrondissements de Adohoun, Dédékpoê, Athiémé, Atchannou, Kpinnou où plusieurs langues et religions se cohabitent. Cette cohabitation pacifique a fait le lit à la réussite du processus DCC selon l’universitaire. C’est pourquoi, à en croire Dr Cyrille Adankandoundé, l’approche DCC est mieux indiquée – si elle est conduite correctement- pour le développement à la base.

Les engagements politiques

L’invité de Wilfrid Senou n’a pas manqué de s’exprimer sur les questions politiques. Cyrille Adankandoundé se réjouit de la vitalité du parti Bloc républicain dont il est acteur et membre influent. Sa mission au sein du parti visent pour l’heure à contribuer au développement à son niveau de responsabilité et à accompagner le parti dans des visions et ses choix politiques. C’est pourquoi dira-t-il, les législatives de 2023 c’est d’abord d’accompagner le candidat du parti qui nul doute sera le député Joseph Anani.

Aristide FASSINOU
Aristide FASSINOU
Journaliste d'investigation depuis 2007 et Chef d'entreprise de presse au Bénin. Directeur de Publication Nouvelle Afrique Magazine.
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments