28 C
Cotonou
mardi, novembre 29, 2022
Nouvelle Afrique MAG
AccueilActualitésBENIN : Elections législatives 2023, votre avis compte

BENIN : Elections législatives 2023, votre avis compte

La Commission électorale nationale autonome a rendu public le calendrier des élections législatives du 8 janvier 2023. Cela a eu lieu à Cotonou le lundi 10 octobre en présence des parties politiques de la mouvance comme de l’opposition.

Les dates devant conduire aux élections des parlementaires béninois, le 8 janvier 2023, sont désormais connues. Le président de la commission électorale a assuré que toutes les étapes de la confession dudit calendrier, selon la loi, ont été respectées jusqu’à la concertation avec toutes les parties prenantes.

L’enregistrement des candidatures ayant débuter le 28 octobre s’est achevé le 2 Novembre 2022. La période de campagne électorale s’étalera du 23 décembre 2022 au 6 janvier 2023. La publication des résultats provisoires de l’élection, quant à elle, devrait intervenir le 11 janvier 2023, soit trois jours après le scrutin.

Voir plus  USA : une camerounaise refroidit deux américains dans une fusillade meurtrière

Déjà les béninois s’interrogent sur la crédibilité de cette élection qui selon certains, n’est que répétition du passé.

Le président du parti LES DEMOCATES, Éric Houndete, fait d’entrée un point. Selon ses chiffres, certains n’ont pas pu avoir le quitus fiscal et ne pourront malheureusement pas se présenter comme candidat.

Pour Nourenou Atchade, membre du bureau des Démocrates, le gouvernement veut fabriquer son opposition. « Le pouvoir veut désigner à l’opposition qui doit participer ou qui ne doit pas participer aux élections de 2023. Nous allons tout faire pour obtenir les quitus fiscaux, nous ne souhaitons pas un bis repetita pour notre pays. »

Voir plus  Zambie : un pasteur se fait enterrer vivant pour ressusciter au troisième jour mais succombe sous la terre

Pou rappel, la loi électorale exige des candidats un quitus fiscal, délivré en ligne par la Direction générale des impôts. Or, en 2019, les partis d’opposition, n’avaient pas pu participer au scrutin faute d’obtenir ce quitus. Cette année pourtant les partis et la direction des impôts ont eu des séances de travail en amont et les bureaux du fisc ont même ouvert leurs bureaux le week-end.

Le peuple béninois espère que le gouvernement entende sa voix et prenne les dispositions pour une élection libre, apaisée et transparente. 

RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments