24.9 C
Cotonou
vendredi, août 19, 2022
Nouvelle Afrique MAG
AccueilActualitésBénin : démission d'une éminence grise qui chuchote à l'oreille de Patrice...

Bénin : démission d’une éminence grise qui chuchote à l’oreille de Patrice Talon

Le Président du parti Union progressiste, Bruno Ange Marie AMOUSSOU quitte la tête du parti. L'annonce a été faite ce samedi 16 Juillet 2022 lors d'une conclave qui s'est tenue au Bénin Royal Hôtel de Cotonou.

Bruno Amoussou en fonction depuis le 19 mai 2019 à la tête du parti Union Progressiste qui détient le plus grand nombre de sièges au parlement et à la tête des communes quitte définitivement la scène politique à quelques mois des élections législatives très attendues avec la participation certaine des partis de l’opposition, une première depuis 2016. Président de l’Assemblée nationale du Bénin du 12 juin 1995 au 29 avril 1999 et ancien président du Parti social-démocrate, Bruno Ange-Marie Amoussou prend sa retraite politique à 83 ans.

Proche conseiller de Patrice Talon

Au Bénin, à quelques jours de sa prise de fonction pour un second quinquennat, le président Patrice Talon s’était rendu au domicile du président du parti Union progressiste, Bruno Amoussou. Cette visite discrète avait suscité beaucoup de supputations. Patrice Talon et Bruno Amoussou se sont vus à nouveau après une première rencontre en Avril 2021. Ce tête-à-tête à huit clos avec les deux hommes le mercredi 4 mai 2021 confère davantage à cette personnalité politique son statut de  » l’homme qui murmure à l’oreille de Patrice Talon  ». Il a décidé lui même se retirer de la scène pour une retraite paisible.

Voir plus  NOUVELLE PARUTION : Magazine Panafricain de Développement

Qui est Bruno Amoussou?

Bruno Amoussou (né le 2 juillet 1939, Djakotomey), est un ingénieur en agronomie et homme politique béninois. Il est le leader du Parti social-démocrate (PSD) et a été président de l’Assemblée nationale de 1995 à 1999 puis Ministre d’État, du Plan de la perspective et du développement de 1999 à 2005. Il est surnommé par la classe politique béninoise « le renard de Djakotomey ».Amoussou a contesté les trois élections présidentielles depuis que la démocratie a été réintroduite en 1990. En 1990, il a reçu 5,8 % des voix et la 4e place, échouant ainsi à se qualifier pour le second tour. En 1996, il s’est aussi classé 4e avec 7,8 % des voix.Au premier tour des élections de 2001, il s’est encore placé 4e avec 8,6 % des voix mais a participé au second tour quand les candidats classés 2e (Nicéphore Soglo) et 3e (Adrien Houngbédji) se sont retirés de la course. Contre le président en exercice archi-favori Kérékou, Amoussou a reçu environ 16 % des voix.Il est depuis le 19 mai 2019 le Président du nouveau Parti «Union Progressiste». La devise du Parti est « Patriotisme- Travail-Solidarité ».Il a publié en 2009 L’Afrique est mon combat qui retrace son parcours et notamment les débuts de l’indépendance du Dahomey, futur Bénin.

Aristide FASSINOU
Aristide FASSINOU
Journaliste d'investigation depuis 2007 et Chef d'entreprise de presse au Bénin. Directeur de Publication Nouvelle Afrique Magazine.
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments