24.9 C
Cotonou
vendredi, août 19, 2022
Nouvelle Afrique MAG
AccueilActualitésBénin : Après 32 ans d’existence, le PRD se fait hara-kiri

Bénin : Après 32 ans d’existence, le PRD se fait hara-kiri

Le Parti du Renouveau Démocratique au Bénin ( PRD) décide de mettre un terme à plusieurs années d’existence et de combats politique. Crée le 20 Août 1990, le PRD de Me Adrien Houngbédji est annoncé pour se fondre dans le plus grand parti politique du pays dirigé par un proche du président Patrice Talon. À la veille de son 32ème anniversaire d’existence, le Parti du Renouveau Démocratique touche à la fin de son existence légale au Bénin.

Après plusieurs années de rudes résistance, cette formation politique qui n’a jamais connu d’alternance à sa tête va se fondre dans un parti politique crée en 2018 dans la fièvre de la réforme du système du parti qui a vu le regroupement de centaines de micros partis en une grande gormation politique. L’Union progressiste qui est la plus grande formation politique va avaler l’arc-en-ciel demain selon les dernières informations du moment.

Après l’échec de la remontada, Houngbédji fond le parti Arc-en-ciel

Le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) présidé par Me Adrien Houngbédji est sorti d’un long sommeil politique après sa débâcle aux élections communales et municipales de 2020 au Bénin. Lors de ce scrutin, le parti s’est vu arracher des sièges pour n’avoir pas réuni 10% des suffrages sur le plan national. ‘’ Cette défaite ‘’ est est sèchement critiqué par l’ancien président de l’assemblée nationale et plusieurs candidat malheureux aux élections présidentielles au Bénin. Maitre Adrien Houngbédji revendique poliment sa victoire qu’il qualifie d’’arrachée’’. Mais il ne sera pas écouté. Lors de la rencontre avec le Médiateur de la République, jeudi 28 avril 2022, à Grand-Popo, le Parti du Renouveau Démocratique (PRD) représenté par Gratien Ahouanmènou, Emmanuel Zossou, David Houinsa, Awaou Alabi Codjo et Herbert Megnonhouina a proposé une méthode d’application de la règle d’éligibilité (10%) à la répartition aux sièges dans le cadre des élections. Le parti se montre favorable à un allègement de la règle de 10% d’éligibilité appliquée dans l’attribution des sièges aux élections. D’après un communiqué signé du secrétaire général du parti, Gratien Ahouanmènou « Le Parti a proposé qu’elle soit appliquée lorsque 4 listes au moins ont atteint ce pourcentage. Lorsque le pourcentage de 10% est atteint par moins de 04 listes, le PRD propose que la liste classée aussitôt après celles qui ont atteint les 10%, soit éligible quel que soit son pourcentage. Cette atténuation de la règle permettra d’éviter que l’Assemblée nationale ne soit constituée que par les députés des deux blocs acquis au gouvernement : la présence d’un courant minoritaire à l’Assemblée nationale est un facteur d’apaisement de la vie politique ». À avec cette fusion, l’espoir de voir le PRD sur la scène politique est définitivement rangé aux oubliettes.

Aristide FASSINOU
Aristide FASSINOU
Journaliste d'investigation depuis 2007 et Chef d'entreprise de presse au Bénin. Directeur de Publication Nouvelle Afrique Magazine.
RELATED ARTICLES

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Most Popular

Recent Comments