28 C
Cotonou
mardi, novembre 29, 2022
Nouvelle Afrique MAG
AccueilActualitĂ©s🔮URGENT | Terrorisme : le GAT enrĂŽle au Nord du BĂ©nin contre...

🔮URGENT | Terrorisme : le GAT enrĂŽle au Nord du BĂ©nin contre des promesses de « job » rĂ©munĂ©rĂ© Ă  100.000F Cfa

C’est dĂ©sormais vrai ! Le GAT, organisation terroriste en mouvement Ă  la frontiĂšre entre le Burkina Faso, le Niger et le BĂ©nin recrute des djihadistes au sein de la population. Le gouvernement de la RĂ©publique du BĂ©nin l’a Ă  peine voilĂ© dans son dernier communiquĂ© en date du 29 Juin 2022. Cotonou parle d’un renforcement des effectifs par le GAT et prĂ©vient les populations.

Selon un communiqué conjoint du ministre en charge de la décentralisation et son homogÚne de la sécurité, cette organisation a subi de lourdes pertes face aux forces de défense et de sécurité (FDS) du Bénin.

« le gouvernement de la RĂ©publique du BĂ©nin invite les populations Ă  ne pas se faire prendre au piĂšge de ces vendeurs d’illusions et les appelle Ă  la vigilance (…) » signale le communiquĂ© conjoint du ministre de la dĂ©centralisation et de la gouvernance locale et du ministre de l’intĂ©rieur et de la sĂ©curitĂ© publique.

Voir plus  CHAN-Tchoukball : Coup d'envoi ce jour, le BĂ©nin dans la poule du champion en titre

Mode opératoire de recrutement

Si le gouvernement de la RĂ©publique du BĂ©nin ne communique pas encore sur le mode opĂ©ratoire du GAT, plusieurs sources confirment qu’ils proposent du travail Ă  leurs cibles. En effet, selon un responsable d’ONG qui a requis l’anonymat, ces terroristes proposent des job d’agent de sĂ©curitĂ© Ă  leur cibles pour les enrĂŽler. Du travail payĂ© Ă  100.000F CFA le mois pour assurer la sĂ©curitĂ© d’un service ou d’une personnalitĂ© religieuses haut placĂ©e. « Ils sont pris au piĂšge Ă  la recherche du travail. Ceux d’entre eux qui ont fuguĂ© sont aux mains de la police et ils sont plusieurs dizaines » a fait savoir source qui a requis l’anonymat. En claire, Ces recrues ignorent tout de leur mission avant de se retrouver dans des camps de formation oĂč on leur enseigne d’attaquer les symboles de l’État selon cette ONG. Pour le responsable qui opĂšre dans les droits de l’homme, des prĂ©sumĂ©s terroristes arrĂȘtĂ©s dĂ©tiennent des cartes d’identitĂ© de nationalitĂ© ghanĂ©enne, malienne et nigĂ©rienne. Rien ne prouvent pour l’heure qu’ils sont ressortissants de ces pays. GrĂące Ă  la vigilance de de la police rĂ©publicaine, des Commissaires des arrondissements et des postes avancĂ©s font un travail impeccable terrain en matiĂšre de renseignements. Les forces de sĂ©curitĂ© notamment la police fait une mission de sacrifice suprĂȘme qui permet de refroidir ces ennemis de la paix.

Aristide Fassinou HOUNKPEVI
Aristide Fassinou HOUNKPEVI
Journaliste d'investigation depuis 2007 et Chef d'entreprise de presse au BĂ©nin. Directeur de Publication Nouvelle Afrique Magazine.
RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments