27.5 C
Cotonou
jeudi, octobre 6, 2022
Nouvelle Afrique MAG
AccueilActualitĂ©s🔮URGENT - LibĂ©ration des ‘’Soldats ivoiriens ‘’ au Mali : la mĂ©diation de...

🔮URGENT – LibĂ©ration des ‘’Soldats ivoiriens ‘’ au Mali : la mĂ©diation de l’ONU dans un cul-de-sac

Des soldats ivoiriens avaient Ă©tĂ© interpellĂ©s au Mali dans une position irrĂ©guliĂšre selon Bamako alors qu’à Abidjan on parle d’un contingent de rotation de rotation de la Minusma. Depuis les rapports sont tendus entre les deux États. L’organisation des Nations Unis a entrepris une mĂ©diation pour obtenir la libĂ©ration des 49 soldats ivoiriens. Mais la mission prĂ©sente une issue incertaine.

Le secrĂ©taire gĂ©nĂ©ral des Nations unies, AntĂłnio Guterres, sa numĂ©ro deux Amina Mohamed et l’envoyĂ© spĂ©cial pour l’Afrique de l’Ouest Mahamat Saleh Annadif sont Ă  la mannette dans la mĂ©diation devant conduire Ă  la libĂ©ration des 49 soldats ivoiriens en ‘’captivitĂ©s’’ au Mali. DĂ©tenus le 10 juillet Ă  l’École de gendarmerie de Bamako, les soldats ivoiriens au Mali doivent attendre encore plusieurs allers-retours des diplomates avant de regagner Abidjan. Mais dĂ©jĂ , la vice-secrĂ©taire gĂ©nĂ©rale des Nations unies, la NigĂ©riane Amina Mohamed, et l’envoyĂ© spĂ©cial de l’ONU pour l’Afrique de l’Ouest, le Tchadien Mahamat Saleh Annadif sont Ă  pied d’Ɠuvre. Abidjan et Bamako sont le thĂ©Ăątre de ballet de diplomates depuis le 24 juillet.

Voir plus  CAF Awards 2022 : Sadio ManĂ© conserve sa couronne, le SĂ©nĂ©gal sur le toit du Football africain

En effet, le diplomate Jean-Pierre Lacroix s’eatait rendu au Mali su demande du secrĂ©taire ghĂ©nĂ©ral de l’ONU le 24 juillet pendant que les diplomates Amina Mohamed et Mahamat Saleh Annadif ont Ă©tĂ© reçus Ă  Abidjan par Alassane Ouattara. Les pourparlers se dĂ©roulent assez bien du cĂŽtĂ© de la CĂŽte d’Ivoire. Abidjan rĂ©affirme son attachement Ă  la mĂ©diation pilotĂ©e par Antonio Gutierrez. Mais Bamako ne favorise pas pour l’heure les discussions.

Voir plus  Fusion UP-PRD au BĂ©nin : les Ă©cueils du ''new deal''

Le prĂ©sident de la transition militaire, Le colonel Assimi GoĂŻta, a reçu une mission diplomatique le 10 aoĂ»t dernier. Du cĂŽtĂ© de Bamako, c’est un cul-de-sac pour la mission des diplomates. Bamako exige des le Mea Culpa d’Abidjan. Une demande qui n’a pas reçu un Ă©cho favorable auprĂšs du prĂ©sident Alassane Ouattara. Pour ce dernier, les deux pays doivent accepter leurs torts.

Aristide Fassinou HOUNKPEVI
Aristide Fassinou HOUNKPEVI
Journaliste d'investigation depuis 2007 et Chef d'entreprise de presse au BĂ©nin. Directeur de Publication Nouvelle Afrique Magazine.
RELATED ARTICLES

Most Popular

Recent Comments