Entreprendre à plusieurs : Est-ce un bon choix ?

La création d’une entreprise vous tente, mais vous ne souhaitez pas vous lancer seul ? Les raisons peuvent être multiples : vous n’avez pas toutes les compétences pour monter votre projet, vous pensez qu’à plusieurs vous aurez plus de chances de convaincre des financeurs, ou alors tout simplement vous ne vous sentez pas capable de surmonter l’isolement du nouvel entrepreneur…
Quelle que soit votre motivation, entreprendre à plusieurs peut être une bonne solution… mais attention : il ne faut pas « s’associer pour s’associer » ! Le risque de mésentente existe… il faut en être conscient !

De la difficulté de s’associer, à celle de trouver l’acolyte idéal(e), l’entrepreneur hésite de plus en plus à se lancer dans l’aventure de l’entrepreneuriat en duo. Si de récentes études américaines prouvent qu’il n’y a pas de corrélations entre le nombre de fondateurs et la réussite d’un projet, il va de soi que se sentir soutenu dans les épreuves est une force.

Créer à plusieurs présente un certain nombre d’avantages

  • On est plus créatif à plusieurs !
  • Cela permet d’élargir et de partager les compétences nécessaires pour piloter et développer une entreprise : gestion, financement, communication, marketing, numérique, informatique, etc. Chaque associé peut ainsi se concentrer sur ses propres compétences.
  • Les décisions stratégiques se prennent à plusieurs : investissement, recrutement, réponse à un appel d’offre… C’est rassurant !
  • Les risques et les coups durs sont partagés : on les affronte ensemble et on les résout ensemble.
  • A plusieurs, on a une puissance de travail démultipliée.
  • L’esprit d’équipe fait la différence devant des partenaires, des financeurs ou devant un jury de concours.

Mais une association mal préparée peut être source de graves difficultés

  • La prise de décisions collectives n’est pas toujours simple. Il est important qu’il y ait un leader dans l’équipe.
  • Le risque de conflit entre cofondateurs existe. C’est même une des principales causes d’échec des nouvelles entreprises. C’est un risque important qui doit être pris en compte et anticipé par les créateurs, au même titre que le risque « client » ou le risque « produit » !
  • Vous pouvez être confronté à un manque d’implication d’un associé qui n’aurait pas la même vision que vous du devenir de l’entreprise.
  • Il peut être difficile de sortir d’une société, d’un point de vue juridique.

Quelques pistes pour trouver un associé

1) Déterminez précisément le profil de l’associé idéal pour vous et votre projet, en termes de compétences, d’expérience, d’aptitudes, de savoir-faire… et activez vos réseaux ! La perle rare se trouve peut-être dans votre environnement personnel ou professionnel.
Soyez néanmoins particulièrement prudent s’il s’agit d’un ami ou d’un membre de votre famille. La phase de réflexion et d’échange dans un tel cas ne doit pas être prise à la légère.

Pour trouver un associé, idéalement, il faut s’appuyer sur son réseau personnel ou professionnel parce que ce sont des personnes avec qui on a potentiellement un vécu, une expérience commune.

2) Fréquentez les réseaux et clubs d’entrepreneurs. Pour les identifier, rendez-vous sur Place des réseaux, le webmagazine des entrepreneurs en réseau.

3) Participez à des soirées de rencontre entre porteurs de projet de startups et des porteurs de compétences (graphistes, commerciaux, développeurs…).

4) Rapprochez-vous des associations d’étudiants comme les Junior-entreprises ou des Pépites. Les jeunes sont de plus en plus nombreux à vouloir entreprendre !

10 conseils éternels pour entreprendre

  1. « N’exagérer jamais ». Promettez moins, réalisez plus !
  2. « Savoir entretenir l’attente d’autrui ». Prenez le parti de frustrez vos clients à l’instar d’Apple…
  3. « Connaitre les jours malheureux ». Tenez bon, même si vous avez envie certains jours de renoncer !
  4. « Savoir, ou écouter ceux qui savent ». Soignez l’écoute , c’est trouver la bonne dose.
  5. « Savoir jouer de la vérité ». Sachez embellir vos produits et services, ils doivent être « sexys »
  6. « N’êtes pas trop fin ». Soyez pragmatique et évitez le « trop sophistiqué » pour être viable ! Pensez simple !
  7. « Vendre les choses à prix de courtoisie ». Donner vaut mieux que brader.
  8. « Démentir les défauts de sa nation ». Sortez du lot, sachez vous différencier plus qu’il n’en faut.
  9. « Trouver le faible de chacun ». Faites craquer vos prospects, vos clients, vos partenaires pour déclencher l’envie.
  10. « Enfin, être sain ». Soyez quelqu’un de bien, les autres vous le rendront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *