Après la construction du lycée, SADIO MANÉ débloque 2 milliards pour un hôpital dans son village. Un bel exemple pour l’Afrique.

« Pourquoi voudrais-je dix Ferraris, vingt montres en diamants, ou deux avions ? Que feront ces objets pour moi et pour le monde ?

J’ai eu faim, et j’ai dû travailler sur le terrain; j’ai survécu aux guerres, joué au football pieds nus, je n’avais pas d’éducation et beaucoup d’autres choses, mais aujourd’hui avec ce que je gagne grâce au football, je peux aider mon peuple.

J’ai construit des écoles, un stade, nous fournissons des vêtements, des chaussures, de la nourriture pour les personnes qui sont dans une extrême pauvreté. En outre, je donne 70 euros par mois à toutes les personnes d’une région très pauvre du Sénégal; ce qui contribuent à l’économie familiale.

Je n’ai pas besoin d’afficher des voitures de luxe, des maisons de luxe, des voyages et encore moins d’avions ; je préfère que les miens reçoivent un peu de ce que la vie m’a donné », avait déclaré Sadio Mané au début du mois d’octobre .

L’international sénégalais de Liverpool vient encore de s’illustrer par son extrême générosité en mettant en oeuvre une importante somme d’argent pour offrir les soins de santé aux  malades de son pays . Après la construction d’un lycée à Bambali, l’attaquant de Liverpool a lancé les travaux de construction d’un grand hôpital moderne estimé à 2 milliards de franc CFA.

Prêt à tout donner et aider ses coéquipiers à briller et remporter les victoires  sur le rectangle vert, le vice-champion d’Afrique sait aussi aider sa communauté avec d’énormes investissements au niveau de la localité dont il est originaire.

En mars dernier, l’enfant de Bombali avait déboursé une enveloppe de 152 millions de francs CFA (270.000 euros) pour offrir un lycée aux populations de son village natal.

L’établissement est en plus est doté d’un complexe sportif et d’une bibliothèque. Ce geste de philanthropie a été  très apprécié par les 2.000 habitants de Bombali, un village de la région de Sédhiou où, plus de 60% de la population vit sous le seuil de pauvreté.

«C’est un geste louable, et nous n’avons pas les mots exacts pour dire à quel point nous l’apprécions, je ne peux pas le nier, je me souviens très bien à quel point les conditions étaient difficiles quand j’ai commencé à travailler ici. Alors que quelqu’un vienne ici pour me dire que tout un lycée va être construit, équipé et clôturé… rien qu’à voir le début du bâtiment, je n’ai vraiment pas de mots pour te dire la joie que je ressens», s’était félicité Ousmane Mané, directeur de l’école de Bombali. Maintenant, le bâtiment est prêt.

Mamadou Lamine Sadio, coordonnateur de l’ONG Chilhood and Peace avait   lancé un appel pour que ce genre de geste serve d’exemple aux fils de cette partie du Sénégal qui souffre d’un manque criant d’infrastructures: «Il y a un besoin de centres de formation, de terrains de football pour que plus de talents, plus de Sadio Mane, puissent émerger, et de centres associatifs et culturels».

Dans la foulée,  Sadio Mané avait  annoncé qu’il allait financer la construction d’un hôpital à Bombali. Les travaux ont effectivement  démarré grâce à cet énorme don de 2 milliards de francs CFA .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *