Sommet Cedeao-Ceeac : Le Togo et la Centrafrique suppriment les visas d’entrée.

Le ministre des affaires étrangères, Charles Armel Doubane et son homologue togolais ont signé le 29 juillet un accord à cet effet.

Plus besoin de visas pour les togolais de se rendre en Centrafrique et vis-versa. Les gouvernements des deux pays ont mis à cette barrière hier en marge du Sommet des chefs d’Etat et de gouvernement Cedeao-Ceeac qui se tient à Lomé.

Depuis son compte Facebook, le ministre des affaires étrangères Charles Armel Doubane a fait l’annonce. « A compter de ce jour le 29 juillet 2018 exemption total de visa entre la République centrafricaine et le Togo ».

Cette mesure faut-il le préciser porte sur tout type de voyage. Elle constitue véritable aubaine pour les affaires. Mais également pour les étudiants surtout centrafricains qui autrefois avaient du mal à obtenir un visas afin d’étudier dans les grandes écoles togolaises.

 

Par ailleurs, Le chef de lEtat Centrafricain est arrivé dans la capitale économique du Cameroun, Douala,  samedi dernier. C’était  le point de départ pour Lomé au Togo où il prend part aujourd’hui au Sommet Cedeao-Ceeac.

 En provenance de Bangui, le président Centrafricain Faustin Archange Touadéra a fait escale le 28 juillet à Douala. Il a été accueilli à l’aéroport international de Douala par le secrétaire général des services du gouverneur de la région du Littoral.

L’ambassadeur du la Rca était également du comité d’acceuil tout comme les autorités administratives et sécuritaire de la région du Littoral. Le chef de l’Etat est arrivé à Douala pour prendre un vol en direction de Lomé au Togo.

Il a quitté  la  capitale économique hier après avoir remercié les autorités camerounaises pour l’accueil à lui réserver. Il prend part aujourd’hui au sommet conjoint des chefs d’Etat et de gouvernement de la Cedeao et de la Ceeac.

Le sommet qui se tient pour la première fois va permettre aux chefs d’Etat et de gouvernement de se pencher sur les problématiques liées à la sécurité, la paix, à la radicalisation et à l’extrémisme violent.

Rappelons que les deux organisations sous-régionales regroupent plusieurs pays. La Cedeao (Communauté économique des Etats d’Afrique de l’Ouest) est composé de 15 pays.

Ce pays sont : la Côte d’Ivoire, le Cap-vert, la Gambie, le Ghana, les deux Guinées (Bissau et Conakry). Mais également, le Sénégal le Togo, le Benin, le Burkina Faso, le Mali, le Niger, la Sierra Léone, le Libéria et le Nigeria.

La Ceeac (communauté économique des Etats de l’Afrique Centrale) regroupe onze Etats. Le Cameroun, le Gabon, la Guinée Equatoriale, le Congo, la Centrafrique, le Tchad, le Sao-Tomé et Principe, la RDC et le Rwanda.

 

Par : N. Mballa, CNC.