JIFA 2018 : Célébrons la femme africaine.

Hier 30 juillet 2018, sous le signe : Femme africaine, lève-toi, j’étais à la Chambre du Commerce International du Bénin, où se déroulait la Semaine de la Femme Africaine depuis le 26 juillet. Le Coach Patrick Pognon exhortait avec sa verve habituelle les femmes à se prendre en main, à entreprendre à partir de rien ! C’était édifiant.

Et ce 31 juillet 2018, s’est faite la clôture des activités par la célébration de la Journée Internationale de la Femme Africaine ! L’équipe organisatrice de la JIFA 2018, l’association Femmes De Demain Afrique, avec la présidente du chapitre Bénin, Francine Toupé, a travaillé d’arrache-pied pour mener à bien les diverses activités.

 

Célébrons la Journée Internationale de la Femme Africaine 

 

Célébrons la Journée Internationale de la Femme Africaine 

 

Célébrons la Journée Internationale de la Femme Africaine !

Mme Koné de FDDA Afrique et Mme Bruneau de FDDA international étaient aussi présentes, ainsi que quelques présidentes ou leurs représentantes de différents pays tels que, entres autres, le Burkina Faso, le Togo, le Cameroun, le Gabon, le Mali.

Si la JIFA était à sa 3eme édition par la FFDA, la Journée Internationale de la Femme Africaine reste inconnue aux yeux du plus grand nombre. Cela explique peut-être la réticence des partenaires potentiels à participer à l’événement.
En effet, je venais d’en entendre parler pour la première fois. Certains participants n’en étaient au courant que depuis deux(2) ou trois (3) ans, et nombre d’associations de femmes auraient pu être présentes à ces activités si elles en avaient été informées.

Un tour sur la toile nous révèle pourtant que cette journée à été promulguée par l’ONU et l’OUA le 31 juillet 1962, et est célébrée par plusieurs pays d’Afrique par différentes associations internationales et africaines. On se demande pourquoi cette journée est restée aussi longtemps dans l’anonymat et peine à être célébrée au même titre que les autres journées établies par l’ONU.

L’autre question qu’on se pose est pourquoi la liste des journées officiellement répertoriées au mois de juillet (voir le lien ci-dessous) s’arrête au 30 juillet et ne fait pas apparaître la journée internationale de la femme africaine ?

 

Solange S. B.