Bénin : horreur et meurtre dus à une incompétence hospitalière. La petite Houefa tuée dans le silence et l’erreur des hôpitaux.

Devrions nous désormais avoir peur de nous rendre dans les hôpitaux suite à un symptôme ? Tout enfant est il compatible à tout produit pharmaceutique ?

Jusqu’à quand les hôpitaux seront-ils un couloir de la mort ? Jusqu’à quand un médecin de garde prendra-t-il du temps à écouter de la musique tout tranquillement dans son bureau en pianotant son téléphone au moment où un bébé souffre dans le lit à côté ?

Jusqu’à quand devrions-nous supplier un médecin de faire son travail, de sauver une vie ?

Les faits se sont déroulés à l’hôpital Saint Jean de Cotonou au Bénin où Marie Noémie Houefa Tometin, âgée de 1 ans 7 mois est morte suite à une injection administrée à l’hôpital Saint Jean de Cotonou sans la mettre sous observation. L’effet du produit était déjà incontrôlable avant qu’ils ne se rendent compte de leurs erreurs. Houefa à convulsé de 20h à 2h du matin avant de rendre l’âme. 

Noémie Houéfa Tometin est la fille du photo journaliste béninois  Tometin Tognidaho Emmanuel. Sa joie de vivre, son intelligence, ses rêves…, tout çà brisé par des agents de santé aux connaissances approximatives renforcés par un médecin de garde dont le serment amène à des interrogations. « Par leur faute à tous, la petite Houéfa s’en est allée, comme de nombreux autres innocents tués dans le silence et l’erreur des hôpitaux » :  s’indignent plusieurs internautes qui réclament qu’une enquête soit ouverte pour situer les responsabilités.

Que les dispositions soient prises pour que de tels actes ne se refassent et que la justice prenne ce drame au sérieux. Que cela serve de leçon pour que plus jamais on ne puisse pleurer d’une telle disparition.

Justice soit rendue à Marie Noémie Houefa Tometin, âgée d’un an et sept mois et à tous ceux qui meurent de jours comme de nuit dans les hôpitaux par incompétence et manque d’humanisme de certains agents sanitaires.

 

S. A. AMOUSSOU

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *