Burkina: « justice » pour Norbert Zongo

Plusieurs centaines de manifestants ont marché mercredi à Koudougou, la ville natale du journaliste située à 100 km à l’ouest de la capitale Ouagadougou, pour réclamer « vérité et justice », a constaté l’AFP.

Les manifestants ont brandi sur leur passage des banderoles et des pancartes où l’on pouvait notamment lire « Vérité et justice pour Norbert Zongo et ses compagnons ».

« Notre peuple réclame toujours justice pour Norbert Zongo et ses compagnons parce que 19 ans ne suffisent pas pour oublier », a déclaré Kizito Batio, le représentant local du Collectif des organisations de masse et des partis politiques contre l’impunité.

Une manifestation a également eu lieu aujourd’hui dans la capitale Ouagadougou et dans d’autres villes du pays.

Le journaliste d’investigation et directeur de publication de l’hebdomadaire « L’indépendant » et trois de ses compagnons ont été retrouvés morts calcinés dans leur véhicule, le 13 décembre 1998 à Sapouy dans le sud du Burkina.

Une commission d’enquête indépendante (CEI) mise en place sous la pression populaire avait conclu quelques mois plus tard que le journaliste avait été tué « dans le cadre de l’exercice de ses fonctions ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *