Lutte anti-Franc CFA: Lionel Zinsou tacle les activistes et répond à Kemi Séba

Les mouvements contre le franc “CFA” prennent de plus en plus de l’ampleur dans beaucoup de capitales africaines avec en chef en fil de cette lutte, le franco-béninois Kémi Séba qui en a fait un engagement personnel. A la faveur de la présentation des “Rencontres AFRICA 2017″ ce lundi 04 septembre 2017, une activité d’intégration économique entre la France et l’Afrique, l’ancien premier ministre Lionel Zinsou a taclé les activistes qui se prononcent sur la chose économique sans avoir une bonne culture économique.

Répondant sans doute à Kémi Séba qui affirmait lors d’une conférence publique: “…J’en veux pour preuve que l’un des conseillers spéciaux de Monsieur le président, mari de Brigitte, Emmanuel Macron a, dans son staff, ce Lionel Zinsou. Lionel Zinsou, mon compatriote est l’un des plus grands défenseurs du Fcfa. Pour ceux qui savent lire les signes, si le président de la République s’entoure d’un conseiller qui déclare que le Fcfa est bon pour l’Afrique, je vous encourage à vous questionner si oui ou non, les autorités françaises veulent qu’on quitte cette monnaie”,  l’ancien premier ministre Lionel Zinsou  répond avec subtilité : “Pour les entreprises, la question n’est pas de savoir si la monnaie s’appelle le franc des colonies d’Afrique ou le shilling kényan.

A l’en croire, toutes les agitations contre le franc “CFA” sont animées par des activistes qui ne s’intéressent pas à la stabilité monétaire des Etats. Pour lui, les mouvements qui s’organisent ces temps-ci ne sont qu’une tendance dont l’ Afrique s’approprie.

“… Tous les populistes du monde se mêlent d’économie, pourquoi les pays africains y échapperaient ? », a-t-il insinué.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *